Un autre bulletin de Violaine:

Désolée de ce si long silence. Mon job chez Keio n'était pas vraiment épuisant mais comme souvent au Japon, les transports en commun sont bondés aux heures de pointe donc je rentrais tard et crevée à la maison, puis les parents sont venus passer quinze jours qui ont défilé à toute vitesse.
Que je vous raconte tout d'abord mon passage chez Keio qui est, comme chacun le sait, l'un des grands éditeurs de jeux vidéos japonais. Ils cherchaient quelqu'un pour vérifier la version française de 'Gitaroo Man'. Il s'agissait donc de vérifier que chaque scène du jeu fut en français correct. Les jeux vidéos s'adressant à un public 'jeune', il fallait user d'un français 'de jeune' dans les scénarios, ce qui donnait des : 'Avec ta guitare, enchaîne les riffs les plus déments et deviens le véritable Gitaroo Man', 'Trop cool !' ou 'Vas-y t'es dans le mouv'' . mon bagage littéraire m'a permis de parfaitement m'adapter au contexte.

Lire la suite